C’est le retour aux origines. De la découverte de l’agriculture à la conquête de l’espace, l’humanité cherche, s’étend, réinvente et innove. Des périodes de guerres, de paix, d’espoir et de découragement. Des avancées révolutionnaires qui s’avèrent être des flops historiques. Des découvertes insignifiantes qui libèrent les consciences et propulsent le vivant au-delà des limites du possible.

La question de l’origine, elle, reste toujours prenante. Celle du retour aux origines, semble-t-il, encore plus d’actualité. On hypsterise les quartiers de New York, Paris, Londres, Tokyo. On permaculture  et on partage les jardins. On s’alarme face au changement climatique, on a peur qu’il soit trop tard. On mise sur l’avancée technologique, tout en maudissant son pouvoir de nous couper de nous-même. On imagine un monde où l’invention du moteur perpétuel aura mis un terme au pillage des ressources naturelles. On diminue la violence dans le monde et on étend le partage du savoir. Puis on continue de faire la guerre, parce qu’après tout, on est encore légèrement en « voie de développement ».

ben-white-148783-unsplash (1)Photo by Ben White on Unsplash

Tout ceci est fort encourageant. Nous nous penchons sur les vrais problèmes du monde. Puis quand ça devient trop compliqué, on se dit qu’on y repensera plus tard, et alors on boit un bon verre de vin.

Parce qu’après tout, le vin est un remède assez miraculeux face aux prises de tête et aux questions embarrassantes. On boit et c’est fini. L’ivresse efface.

Mais qu’en est-il si, plutôt que de mettre un voile sur les consciences,  le vin offrait au contraire de libérer la fougue qui nous pousse à agir, non de façon ignorante, voire inconsciente, mais de façon juste et courageuse?

Quel vin permet cela ? Quel buveur sait accueillir cet élan ? Qui croit encore en ces dieux ?

Seule la terre le sait, celle qui a soutenu les cœurs vaillants, que femmes et hommes ont piétinée pour quelque chose de plus grand qu’eux, en ayant foi en cette étincelle qui les relie à la source. Le terroir enveloppe les hommes depuis toujours. Boire le terroir, c’est libérer les origines.

karsten-wurth-inf1783-65075-unsplashPhoto by Karsten Würth (@inf1783) on Unsplash