Chacun est-il au courant de l’utilité d’une carafe à vin? Remettons les choses au clair en ce qui concerne cet outil grandement utile, surtout si vous possédez une collection de vins de différentes années (jeunes et moins jeunes) dans votre cave, et que vous vous demandez lesquels méritent d’être passés en carafe.

Rentrons dans le vif du sujet : il y a deux utilités principales aux carafes, qu’il convient de bien distinguer :

  • La première est d’aérer le vin; on appelle ça carafer un vin. Le but est d’apporter de l’oxygène au vin pour pouvoir lui permettre de “s’ouvrir”, le faire “respirer”, et ainsi déployer son bouquet et ses arômes pleinement. Un vin qui n’est pas aromatiquement épanoui est appelé un vin “fermé”. On dit par exemple “c’est fermé au nez”.
  • La deuxième utilisation d’une carafe est de séparer la lie du vin (du liquide en fait), geste qui se fait principalement avec les vins rouges vieux, sur lesquels le temps a agit en faisant sédimenter certaines parties solides du vin comme les tanins ou les cristaux de tartre par exemple. c’est ce que fait le sommelier sur la photo ci-dessous (Cet exercice demande une grande concentration et est très plaisant à réaliser. De plus, votre attitude face au vin après l’avoir décanté avec soin est alors différente, comme plus respectueuse…)

DECANTATION

En résumé, hormis le fait qu’une carafe présente bien sur une table, il faut retenir qu’on peut soit carafer un vin, soit le décanter, mais rarement les deux à la fois. Le but d’un carafage est d’amener une quantité d’oxygène assez importante et de façon plus ou moins brusque au vin, tandis qu’un décantage se fait très délicatement, avec un contact à l’oxygène le plus doux possible (il ne faut pas brusquer le papy !).

C’est pourquoi, il est rare de pratiquer un carafage et un décantage en même temps. Un carafage brusque pourrait littéralement “flinguer” un vieux vin. C’est, en règle générale, soit l’un soit l’autre.

A noter, un vin blanc peut bénéficier d’un carafage (plus rarement d’un décantage) si il est riche et complexe. Certains bourgogne type Meursault, certains vins de la vallée du Rhône comme le Chateauneuf du Pape blanc, ou encore certains Sancerres ou autres rieslings d’Alsace pour ne citer que quelques exemples.

C’est tout pour cet article ! J’espère que maintenant vous saurez utiliser votre carafe à bon escient, et si vous avez des doutes, n’hésitez pas, demandez moi, je serai ravi de vous répondre !