Dur, très dur est le métier de vigneron. Effectivement, lorsqu’on fait du vin pour la seule et principale raison de faire de l’argent, il y a plutôt intérêt à ce que la nature soit clémente.

Hé bien allez dire ça à Yacouba Sawadogo ! Vous voulez savoir ce qu’il a fait? Il a réussi, en 40 ans, à faire pousser une forêt DANS LE DÉSERT ! Tous seul. Et bien sûr, tout le monde le prenait pour un fou, lorsqu’un jour il s’est décidé à démarrer ce projet. Alors, pour planter une forêt dans le désert, faut-il être simplement fou, ou juste…lucide? Mr Sawadogo ne s’est jamais laissé décourager par le climat. Et dieu sait que pour faire pousser une forêt dans le désert, le temps n’est pas le meilleur allié.

Mais ce qui a fait la réussite de ce Monsieur, c’est justement sa foi, et surtout son envie désintéressée de faire le bien des hommes, et de la planète. Son attitude n’était aucunement motivée par une recherche de profit, par une quelconque vision égocentrique de la réussite. Il avait tout bonnement foi en cette terre qui lui était…prêtée.

yacouba-sawadogo-evi

Mr Yacouba Sawadogo à l’oeuvre. Son travail s’est vu attribué le Prix Nobel Alternatif le 24 Septembre 2018.

Lorsqu’on a cette attitude, rien ne peut nous arrêter. Nous ne travaillons plus uniquement pour nous-mêmes. Nous ne travaillons en fait même plus. Nous faisons ce qui est juste et ce qui nous inspire. Et rien ne peut être plus encourageant que cela.

Alors, vignerons, vigneronnes, quand la grêle, la pluie, la sécheresse, les millésimes difficiles, quand la peur de ne pas pouvoir vendre votre vin et nourrir votre famille vous accablent, pensez à Yacouba Sawadogo : il prendra vos misères et en fera un nid à colibris.

De l’espoir et de la foi, c’est tout ce qu’il lui a fallu. De l’inspiration évidemment, et un peu de folie. Puis, sûrement, du lâcher prise. Vous, grand vignerons, grandes vigneronnes, vous savez de quoi nous parlons.

Et nous vous en remercions en nous délectant de votre nectar béni des dieux.